17h30, La Filature – DE HAUT EN BAS, DE BAS EN HAUT ET LATERALEMENT

Nina Garcia choisit le corps et l’implication physique comme nouveau terrain d’expérimentation collective et invite Jennifer Caubet, Romain Simon, Anna Gaïotti et Christophe Cardoen, à créer un espace de jeux où corps, sons, lumières et sculptures se mêlent et s’entrechoquent. Un mouvement lent, sans début ni fin, des chutes atemporelles, du sable qui érode les formes, un espace sculptural qui barre toute ligne de fuite et strie une surface de jeu où des corps s’évertuent à sonner et avancer jusqu’à l’épuisement. Dans un exercice d’anti maïeutique appliqué, cette nouvelle équipe partage avec le public un espace en tension aux contours mouvants où la lumière bouche la vue, où le silence effraie le bruit, où l’intensité monte quand tout ne fait que descendre. Trois corps et demi et une ode à la percussion faite main, pied, doigt pour une histoire à re·dé·construire chaque soir, une désarticulation chorégraphique menée par les sons, les formes, leurs ombres.

Nina Garcia has chosen the body and physical involvement as a new field for collective experimentation, inviting Jennifer Caubet, Romain Simon, Anna Gaïotti and Christophe Cardoen to create a playground where bodies, sound, light and sculpture mingle and collide. Slow movement, with no beginning or end, timeless falls, sand eroding shapes, a sculptural space that bars all lines of escape and streaks a playing surface where bodies strive to sound and advance until exhaustion. In an exercise in applied anti-maieutics, this new team shares with the audience a space in tension with shifting contours, where light blocks the view, silence frightens noise, and intensity rises when all else is falling. Three and a half bodies and an ode to hand, foot and finger percussion for a story to be re-constructed each evening, a choreographic disarticulation driven by sounds, shapes and shadows.

Production artistique et diffusion : Nina Garcia
Production déléguée : La Muse en Circuit – CNCM
Coproduction : ici l’onde, Le Générateur, GMEM — Centre national de création musicale, La Soufflerie – Rezé, Espace Multimédia Gantner – service du Département du Territoire de Belfort

Aide à la création de la Région Île-de-France
Avec le soutien de la Maison de la Musique Contemporaine et du CNM – Centre National de la Musique

18h30, Motoco – GRAND TABAZU, EL KHAT, TENNOTA, LES PERCUSSIONS DE LA MONTAGNE VERTE, Zam Zam DJ Set “Météo Residency”

A partir de 18h30 à Motoco, une soirée résolument festive et dansante (et oui!) avec le collectif Zam Zam pour ambiancer l’apéro, puis à 21h la fanfare Grand Tabazu qui fera guincher petit·es et grand·es en extérieur ! A partir de 22h30 à l’intérieur, place aux frénétiques grooves yéménites de El Khat, à l’électro improvisée des anglais de Tennota et à l’électro des Percussions de la Montagne Verte avec Maria Violenza !

Ouverture du site à 18h30. Entrée libre sur le site du festival. Le DJ Set du collectif Zam Zam et le concert de la fanfare Grand Tabazu à 21h sont gratuits. Restauration sur place avec plusieurs food trucks. Bar Météo avec des softs variés, une sélection de vins natures, les cidres locaux à la pression de Cidresens et les bières pressions artisanales de S’Humpaloch.

Soirée payante (10 €) à partir de 22h30 dans la salle de concert avec El Khat, Tennota et Les Percussions de la Montagne Verte.

Privilégiez les mobilités douces pour accéder au site du festival, accessible à vélo. La navette gratuite du festival partira à 19h30 de l’Hôtel Mercure, et à 19h45 du parvis de La Filature pour Motoco. Navette retour vers le Centre-Ville à minuit puis 2h.