Résidence / Accompagnement
 

Stéphane Clor

Le festival Météo choisi d’accompagner régulièrement des artistes dans le développement de leurs projets, en les aidant à la diffusion, à la création et à la structuration.
En 2019, c’est le contrebassiste Stéphane Clor qui bénéficie de ce soutien, à travers notamment la création du grand ensemble DREIECK INTERFÉRENCES ENSEMBLE, qui réunit 24 jeunes musiciens actifs sur les scènes des musiques créatives, qu’elles soient improvisées, contemporaines, traditionnelles, folk ou jazz.
Après une première résidence de création à Wesserling, en partenariat avec le collectif l’Art des Possibles, le groupe se retrouvera dans les locaux de l’ensemble d’Hanatsu Miroir avant le concert de création le mercredi 28 août dans l’Auditorium du Conservatoire de Mulhouse.

En parallèle de la création de ce grand ensemble et d’un travail pédagogique reconnu, Stéphane Clor mène plusieurs projets passionnants que nous vous invitons à découvrir ci-dessous.

nuits

Emilie Skrijelj - accordéon, samples et mini synthétiseur modulaire
Tom Malmendier - batterie et polystyrènes
Thomas Coquelet - multipiste K7 et synthétiseurs
Stéphane Clor - contrebasse amplifiée et larsens

nuits s’invente à travers l’improvisation. Le quartet dessine des paysages en clair-obscures qui se fragmentent pour aussitôt se recomposer d’une autre façon donnant à la musique un aspect dynamique et imprévisible. L’utilisation de samplers, de magnétophones K7 ou encore de synthétiseurs combinés à l’accordéon, la contrebasse et la batterie rend floue les lignes entre acoustique et électronique tout offrant une grande richesse de timbres que les musiciens réinventent à chaque instants.

-> À écouter

Darad

Léo Maurel - vielle à roue motorisée
Stéphane Clor - contrebasse et archet motorisé
Ordinateur - variations de vitesse des archets des instruments

Les deux archets des instruments sont contrôlés en vitesse par un programme informatique basé sur des signaux sinusoïdaux qui s’entrecroisent à différentes échelles. L’ordinateur forme à l’échelle macro des structures, des patterns rythmiques, et parallèlement, à l’échelle micro il transforme les timbres des instruments par des trémolos très serrés.
Le programme nous fait en quelque sorte des propositions, que l’on utilise ou pas, pour fusionner les timbres de nos instruments, ou au contraire porter deux voix différentes. Nous improvisons dans tous les cas. Notre duo s’appelle DARAD, comme la roue en allemand, à l’envers puis à l’endroit.

https://www.youtube.com/watch ?v=LgWKApBvIsc&feature=youtu.be

https://www.youtube.com/watch ?v=h6LHBnZxS_E&list=PLl9yH0gykxtsCjKWyiJvDcDDyOg8POLr_

La tremblaie

Jeanne Barbieri - voix et objets
Stéphane Clor - contrebasse, violoncelle ténor et objets

La tremblaie est une parcelle plantée de trembles, arbres dont les feuilles s’agitent au moindre souffle de vent.

Le duo "La Tremblaie", est une parcelle habitée d’objets mis en vibration, dont les ondes et fréquences bougent au moindre déplacement d’air. Voix et contrebasse rejoignent ce paysage sonore pour élaborer une poésie minimaliste dans l’instant.

Le duo utilise l’inertie d’objets mis en vibration dans l’espace. Les ondes générées créent des interférences, des vibrations sur lesquelles les sons de la voix et de la contrebasse s’appuient pour développer une poésie minimaliste et multi-timbrale.

https://www.youtube.com/playlist ?list=PLl9yH0gykxtseGmWt1n6n99YDSWY0SCSo

Perturbation Locomotive

Stéphane Clor - contrebasse

Perturbation Locomotive est un projet solo répétitif et minimaliste. Il se base à la fois sur des notes répétées et riches en harmoniques ainsi que sur l’acoustique des lieux afin de créer des interférences entre le son direct et le son réverbéré de la contrebasse. Ces perturbations créent alors des résultantes qui sont comme une mélodie qui n’est pas jouée mais que l’on entend pourtant. Le solo s’adapte ainsi aux lieux et peut être plus ou moins amplifié.

https://soundcloud.com/stephcl/perturbation-locomotive-2018-11-10-live-at-diamant-d-or
https://www.youtube.com/watch ?v=HlwjmHDtpxE

Un enregistrement du live aux ateliers claus sortira courant 2019.

Stéphane Clor solo

C’est lors de ma première installation à l’étranger que mon projet solo est né. Isolé par la distance, les inconnus et la langue, j’ai trouvé une nouvelle voix faisant écho à cette solitude. Celle-ci ne m’a plus jamais quitté et m’a appris à écouter les espaces ; ne plus les considérer uniquement comme des architectures, mais de les contempler dans leurs dimensions vivantes et vibratoires. C’est dans cette dynamique que j’ai commencé à enregistrer en jouant avec les acoustiques.

La contrebasse et le violoncelle sont des instruments terriens, graves et volumineux, amarrés au sol par une pique pointue. Autant que je m’en souvienne, j’en ai toujours cherché les sonorités les plus transparentes, comme pour extraire leurs grosses carcasses des crevasses rocheuses vers l’air et les songes.

disques :
prévu 2019 Fellering-Wesserling (label Soleils Bleus)
2017 Baltica (label Soleils Bleus)
2016 Trans XV
2014 Spontaneous XIII&XIV

https://stephcl.bandcamp.com/

 
© Mulhouse Music Festival - Accès privé
Site réalisé par Antipole & Fiat Lux Production