Née à San Francisco de parents suisses, Erika Stucky s’imprègne de jazz et de pop outre-Atlantique avant de venir se fixer en famille dans un petit village du Valais (Suisse). À Paris, elle poursuit des études d’art dramatique et fréquente les classes de jazz du CIM. En 1994, elle fait une rencontre décisive en la personne du chef d’orchestre George Gruntz, qui l’engage immédiatement dans son Concert Jazz Band. Avec Ray Anderson, elle monte en 1997 le programme “Mrs Bubble and Bones” (deux trombones, une voix) et participe en 2000 au festival de Willisau à un projet autour du cor des Alpes avec Hans Kennel, Tom Varner et Bob Stewart.
Aujourd’hui installée à mi-temps à New York, ici associée au trio Roots of Communications, ayant parfaitement intégré l’art du jodle et d’autres éléments folkloriques dans sa technique du jazz improvisé, la chanteuse américano-valaisane s’attaque avec humour à un répertoire de reprises obliques de classiques de la pop music (Lennon, Sting…) et de compositions personnelles inspirées de la musique populaire suisse, issue en particulier des cantons d’Appenzell et du Valais

2001
 
© Mulhouse Music Festival - Accès privé
Site réalisé par Antipole & Fiat Lux Production