12:30 / 24 août 2001 / chapelle Saint Jean

À l’exception notable d’Anne LeBaron, Rhodri Davies et Zeena Parkins, la harpe (poids de la tradition oblige !) n’est pas un instrument communément usité dans les musiques improvisées modernes. Née au sein d’une famille d’artistes peintres, Hélène Breschand découvre dans les années 70 la musique contemporaine et assiste à des concerts de free jazz et de théâtre musical. Après des études au Conservatoire de Paris (où elle obtient une médaille d’or et un prix d’excellence), elle cherche à dépasser le simple état de contrôle (la “maîtrise” instrumentale) et s’ouvre petit à petit à l’improvisation, qui est pour elle une mise en danger lui permettant de se stabiliser, de se reconnaître et de s’affermir. On a pu l’entendre récemment en solo (sur un répertoire de pièces claires et vives de Cage, Berio, Ton-Thât Tiet, Aperghis, entrecoupées d’improvisations), en duo avec Henri Tournier ou Serge Bertocchi, avec son ensemble Laborintus ainsi qu’avec la formation Transes Européennes de Pablo Cueco, mais aussi aux côtés de Sylvain Kassap, Didier Petit, Thierry Madiot, Denis Colin, Sophie Agnel, Michel Doneda et Jean-Marc Montera.

2001
 
© Mulhouse Music Festival - Accès privé
Site réalisé par Antipole & Fiat Lux Production