4ème concert / 25 août 2001 / Noumatrouff

Nul ne sait vraiment (même les initiés se perdent en conjonctures) comment est né ce trio improbable. Seule trace tangible : un mystérieux CD, enregistré en 1993 sur étiquette In Situ. Les Français d’un certain âge se souviennent qu’Alan Silva s’est installé à Paris en 1969 (après avoir joué et enregistré à New York avec Burton Greene, Bill Dixon, Cecil Taylor, Sun Ra, Sunny Murray et Albert Ayler), où il a créé le Celestrial Communication Orchestra, tout en se consacrant à l’enseignement en ouvrant l’IACP (une école qui a formé une multitude de musiciens qui occupent aujourd’hui le devant de la scène du jazz improvisé) et en parcourant l’Europe avec le groupe légendaire Center of the World (Frank Wright, Bobby Few, Mohammed Ali). En compagnie du percussionniste Roger Turner (qui s’est illustré auprès de personnalités aussi diverses que Lol Coxhill, Annette Peacock, Thomas Lehn, Cecil Taylor ou Otomo Yoshihide) et du tromboniste Johannes Bauer (membre de Slawterhaus, Doppelmoppel, Manfred Schulze Bläser quintette, Four in One, Barry Guy New Orchestra), il forme un trio de free jazz extrêmement dense, joyeusement explosif et outrageusement lumineux.

2001
 
© Mulhouse Music Festival - Accès privé
Site réalisé par Antipole & Fiat Lux Production