21:00 / 29 août 2003 / Noumatrouff

Joëlle Léandre contrebasse, Mat Maneri violon, Joël Ryan électronique, Christophe Marguet batterie.

Joëlle Léandre

Joëlle Léandre, contrebassiste, improvisatrice et compositrice française, est une des figures dominantes de la nouvelle musique européenne. Formée à la musique d’orchestre et à la musique contemporaine, elle a joué avec l’Itinéraire, 2e2m et l’Ensemble Intercontemporain de Pierre Boulez. Joëlle Léandre a aussi travaillé avec Merce Cunningham et John Cage ; ce dernier, avec Scelsi, Fénelon, Hersant, Lacy, Campana, Jolas, Clémenti et une quarantaine autres compositeurs ont écrit spécialement pour elle.

Outre la musique contemporaine, Léandre a travaillé avec les grands noms du jazz et de l’improvisation, avec Derek Bailey, Antony Braxton, George Lewis, Evan Parker, Irène Schweizer, Barre Phillips, Pascal Contet , Steve Lacy, Raymond Boni, Lauren Newton, Daunik Lazro, Fred Frith, Peter Kowald, Urs Leimgruber, Mat Maneri, Roy Campbell, Mark Nauseef, Marilyn Crispell, India Cooke, Jean-Luc Cappozzo, John Zorn et tant d’autres…

Elle a beaucoup écrit pour la danse, le film, le théâtre, et réalisé plusieurs performances multidisciplinaires. Elle reçoit la DAAD à Berlin en 1994, et est accueillie en résidence à la Villa Kujiyama (Kyoto). En 2002, 2004 et 2006 elle occupe la Chaire Darius Milhaud, pour la composition et l’improvisation, comme Visiting Professor au Mills College à Oakland (Californie). Ses activités de créatrice et d’interprète, tant en solo qu’en ensemble, l’ont conduite sur les plus prestigieuses scènes européennes, américaines et asiatiques.

De 1981 à 2009, Joëlle Léandre a enregistré près de 150 disques.

Source : http://www.joelle-leandre.com/



voir toutes les participations de Joëlle Léandre

En activité depuis quatre ans, ce quatuor travaille sur l’éternelle exploration dialectique d’un équilibre entre organisation et spontanéité à travers une instrumentation singulière (cordes, percussion, électronique), dans le cadre d’un environnement de musique de chambre intime et aérée où l’intervention de matières samplées en temps réel ouvre la porte à des propositions de nouveaux moyens d’écoute, d’énergie et de structures. Associé à des artistes et des ingénieurs de ce qui allait devenir la Silicon Valley en Californie, Joël Ryan a étudié la musique, la philosophie et la physique avec Robert Ashley, Herbert Marcuse et Ravi Shankar. C’est un pionnier dans la conception d’instruments de musique basés sur la transformation en temps réel et interactive d’un signal numérique. Il a travaillé avec George Lewis, Pauline Oliveros, William Forsythe, Malcolm Goldstein, Michel Waisvisz et Evan Parker, il est associé aux travaux du centre Steim à Amsterdam, du Ballet de Francfort et du conservatoire royal de La Haye.

2003
 
© Mulhouse Music Festival - Accès privé
Site réalisé par Antipole & Fiat Lux Production