12:30 / 29 août 2003 / Chapelle Saint Jean

Né en 1963, Olaf Rupp commença à jouer du rock et de la musique classique en public et de la free music en privé, avant de rencontrer d’autres musiciens qui allaient lui faire connaître la tradition du free jazz et des musiques improvisées. Il travaille alors avec Paul Lovens, Wolfgang Fuchs, Butch Morris, Sainkho Namtchylak, Johannes Bauer, Jean-Marc Montera et beaucoup d’autres. Aujourd’hui concentré sur l’improvisation aux guitares acoustique en cordes de nylon et électrique (Stratocaster),
il frappe très fort ses cordes et fait se chevaucher des nappes de sons avec une grande précision, d’une manière que d’aucuns ont décrit comme une adaptation de la technique des clusters de Cecil Taylor pour la guitare. Fervent utilisateur de microtonalités et d’harmoniques qui apportent à ses pièces les plus douces une qualité d’austérité zen, il laisse aussi savourer à l’auditeur la totalité du son de la note pincée, depuis l’application initiale du doigt jusqu’à la résonance de la corde et le déclin final de la vibration. " Ma musique ne se préoccupe que des sons, explique-t-il, c’est une sorte de pointillisme sonore. Elle se développe de sa propre impulsion comme un cristal, un arbre, un feu ou un filet d’eau ".

2003
 
© Mulhouse Music Festival - Accès privé
Site réalisé par Antipole & Fiat Lux Production