3ème concert / 28 août 2003 / Noumatrouff

" Plus jeune ? Qu’est-ce que tu veux dire par plus jeune ?" répondait Peter Brötzmann, agacé par l’une de mes questions, à Mulhouse en 2001. "Je ne m’intéresse pas tellement aux saxophonistes. Ce qu’ils pourraient apprendre de moi, c’est que ce genre de musique n’est pas quelque chose qui arrive du jour au lendemain, c’est vraiment une musique qui se développe à plus long terme. Mats [Gustafsson] et Ken [Vandermark] l’ont compris, ils sont plus jeunes que moi mais ils ne sont plus jeunes. J’espère que je pourrai encore transmettre un peu plus de ce que je sais à certains jeunes. Quand j’écoute la musique autour de nous de nos jours, je ne suis pas très optimiste. J’ai le sentiment que certains jeunes musiciens que j’ai rencontrés, avant qu’ils ne commencent à jouer, ils pensent déjà au produit : comment allons-nous vendre ça ? qu’est-ce que je dois jouer pour trouver un petit espace dans le marché ? Je suis peut-être vraiment démodé, mais je pense que l’art a toujours eu besoin de temps pour se développer et que cette saloperie de fast food, ça ne marche pas ".

2003
 
© Mulhouse Music Festival - Accès privé
Site réalisé par Antipole & Fiat Lux Production