21:00 / 27 août 2003 / Noumatrouff

L’une des grandes forces de l’improvisation libre (ou non idiomatique) est de faire table rase des styles, des formes et des habitudes, afin de favoriser dans un esprit de résistance et d’utopie radicale l’épanouissement d’une mise en mouvement des couleurs, des matières, des textures, des vibrations. Ainsi est-il de plus en plus fréquent d’assister à des improvisations passionnantes entre, par exemple, un violoniste classique, un DJ, une chanteuse traditionnelle, un bassiste de funk, un vidéaste et un poète. Les quatre musiciens de ce quatuor inédit participent pleinement de cette mise à plat esthétique anti-hiérarchique à la recherche de nouveaux horizons. Riches de leurs expériences dans le jazz, l’électronique, la musique traditionnelle, le rock, la musique contemporaine, ils tenteront de transgresser les règles, coutumes, usages, codes, normes, clichés, préceptes, conventions, lois, règlements, ordres, théories, prescriptions et dogmes - pour notre plus grande satisfaction - à travers leurs différents outils : Stratocaster et ampli Marshall, trombone basse, tubes, ballons et appeaux, oud et guitare avec cordes en nylon, saxes alto et baryton etc.

2003
 
© Mulhouse Music Festival - Accès privé
Site réalisé par Antipole & Fiat Lux Production