21:00 / 25 août 2003 / Noumatrouff

Patrice Grente contrebasse, Jean Aussanaire saxophone, Olivier Themines clarinettes, Jean_Benoit Culot batterie.

Jean Aussanaire

Né le 9 Avril 1961 à Pantin,
> de 1971 à 1978, études de clarinette au conservatoire de Nantes,
> de 1980 à 1986, études de musicologie à Tours, obtient la licence en 1984
> de 1986 à 1988, professeur de musique en collège
> de septembre 1988 à juin 1989, études avec Ed Sarath à l’Université du Michigan,
> élève de David Liebman, stages, cours particuliers, master class...

> stages avec, Steve Lacy, Didier Malherbe, Quest, Oregon...
> professeur à Jazz à Tours de 1990 à 2002.
> musicien professionnel depuis 1990, il fonde de nombreux groupes dont :
> Cache Cache, fondé en 1990 ce trio s’est produit dans tous les clubs de France, mais aussi dans les festivals, Le Mans, Grenoble, Assier, Perpignan, Montpellier, Coutances, Mulhouse...ainsi qu’à l’étranger, Finlande, Etats Unis, Belgique, Hongrie, Espagne, Norvège...Trois CD ont été enregistrés avec ce trio,"L’Océane" en 1992, "Tandems" en 1995(avec Ed Sarath en invité), "Cache Cache et Typo" en 1999.
> Jazz et Pinard, spectacle musico-dégustatif existe depuis 1994, avec Olivier Thémines(cl) et Guillaume Hazebrouck(piano), ainsi que des viticulteurs et des comédiens..
> La Crompagnie Eole, orchestre de rue qui a écumé les festivals de1997 à 2000.
> Trio Mico Nissim, avec également Olivier Thémines, que l’on a pu entendre au Petit Faucheux, aux Trinitaires, à l’AJMI (Avignon), à la MJC Terre Neuve de Dunkerque, au Jazz Club de Chalon, à la Cave Dimière(Argenteuil)...
> Compagnie Marouchka, danse contemporaine, où les musiciens deviennent aussi danseurs. Plusieurs créations, "Cantate" sur une musique de Steve Lacy, "OX OY", "L’oreille au vent", "La province de ma tête" sur des musiques originales.
Nouvelle création « Le Faune » en Décembre 2001 au Centre chorégraphique de Tours.
> Duos avec Guillaume Hazebrouck, programme Steve Lacy, Mal Waldron, Herbie Nichols...
> Duos avec Olivier Thémines, musiques d’Ornette Coleman et musiques improvisées. CD "Veines de Tuffeau" en 1997.
> MOB, un quartet consacré à la musique d’Ornette Coleman. Nombreux concerts en club et festivals. Cd sur le label AA Records en 2001.
> Participe activement aux activités de la Compagnie du Coin, "Harmonie l’Espérance de St Coin", pour la musique de rue, et Union musicale de St Coin pour un spectacle « la petite histoire de l’opérette » créé pendant l’été 2002 dans le cadre de Jours de Kiosques.
> Joue dans le quintet de Mico Nissim, avec J. Bolognesi, J.Mahieux, S.Boisseau

> en 1990, crée l’association Jazz Région Centre qui organise des boeufs et concerts pour les groupes de la région,
> en 1999, organise un festival de jazz à Rochecorbon (37) "Des moûts et des notes", troisième édition en Novembre 2001. En 2002 le festival a eût lieu dans une autre commune, Noizay.
> en 2000, organise un festival à Belle-isle en mer, "Notes à Belle-Isle". Cinq jours de musique principalement acoustique dans divers lieux de l’île.



voir toutes les participations de Jean Aussanaire

Sans trop en avoir l’air, Ornette Coleman ne serait-il pas l’un des compositeurs les plus inventifs et prolixes de toute l’histoire du jazz ? Et l’un des plus profondément originaux (avec Ellington et Monk), perpétuellement en quête de Quelque Chose D’Autre ? Nul ne connaît exactement le nombre de ses compositions - mélodies poignantes ou obsédants petits airs acidulés qui dansent dans nos têtes. Pourtant tout le monde s’est déjà surpris à siffloter ces purs chefs-d’œuvre que sont Lonely Woman, Una Muy Bonita ou Blues Connotation. Originaires de Tours et de Caen, les membres de MOB affirment joyeusement que la Musique d’Ornette est Belle. MOB est bien plus qu’un hommage, c’est une célébration, un engagement, une mobilisation pour un certain jazz de combat. Après un premier concert au festival Chinon Jazz, Jean Aussanaire, Olivier Thémines, Patrick Grente et Jean-Benoit Culot ont choisi de sillonner le vaste répertoire d’Ornette Coleman et de retenir ses plus belles compositions, des plus anciennes (Lorraine, 1959) aux plus récentes (Monsieur Allard, 1996). De se laisser porter par la liberté et la gravité que ces mélodies procurent aux improvisateurs.

2003
 
© Mulhouse Music Festival - Accès privé
Site réalisé par Antipole & Fiat Lux Production