12:30 / 28 août 2004 / Chapelle Saint Jean

Initiateur émérite de nombreux groupes qui ont favorisé l’émergence du (free) jazz dans l’ex-Allemagne de l’Est depuis le début des années 70 : Exis, FEZ, Synopsis (qui deviendra Zentralquartett en 1984), Doppelmoppel etc., l’aîné des frères Bauer (Matthias le contrebassiste, Johannes le tromboniste) s’est penché en profondeur sur la logique interne du trombone sans accompagnement, depuis son premier concert en solo en 1974 et le premier de ses cinq albums seul (en 1980 sur label Amiga, le dernier en date étant « Hummelsummen » sur Intakt). Attiré un moment par un habillage électronique de son instrument, il est revenu à la nudité crue du splendide isolement, explorant à la fois techniquement et historiquement toute la gamme des techniques du trombone contemporain, depuis les percées décisives de Globokar et Rutherford, pour raconter ses propres histoires. À soixante et un ans, Konrad « Conny » Bauer demeure avec acharnement l’une des voix les plus originales du jazz improvisé.

2004
 
© Mulhouse Music Festival - Accès privé
Site réalisé par Antipole & Fiat Lux Production