21:00 / 26 août 2004 / Noumatrouff

Loin des bonnes intentions, des tentations folklorisantes pittoresques et autres fantasmes néocolonialistes, cette rencontre percutante et touchante est le signe d’un rapprochement des cultures réussi et d’un réel plaisir de jouer ensemble.
L’un (Ernst Reijseger) est un pur produit de la scène d’improvisation hollandaise qui s’est approprié les traditions occidentales pour mieux s’en défaire, tout en libérant son instrument de son encombrant poids historique (rencontres et collaborations, passées ou en cours, avec Sean Bergin, Derek Bailey, Theo Lovendie, l’Icp Orchestra, Arcado String Trio, le Trio Clusone, Gerry Hemingway, Yo Yo Ma…). Les autres (Mola Sylla et Serigne Gueye) ont quitté Dakar depuis des années et habitent aujourd’hui en Hollande où ils ont conservé la mémoire des gestes musicaux de leurs ancêtres et racontent l’expérience de la solitude en Europe. Avec fougue et sensualité, tous trois démontrent qu’il est possible de se comprendre et d’évoquer enfin sans acrimonie ce que les Blancs ont fait subir aux Noirs.

2004
 
© Mulhouse Music Festival - Accès privé
Site réalisé par Antipole & Fiat Lux Production