17:00 / 27 août 2005/ Noumatrouff

Xavier Charles surfaces vibrantes.

Xavier Charles

Clarinettiste, Xavier Charles multiplie les collaborations : Axel Dörner, Ingar Zach, John Butcher, Jacques Di Donato, Tony Buck, Ivar Grydeland, Tim Hodgkinson, Camel Zékri, Etage 34, Michel Donéda, Frédéric Blondy... En solo ou avec différentes formations, il tourne à travers l’Europe et ailleurs (Russie, Maroc, Japon, Canada, États-unis, Australie…) et travaille en relation avec différents groupes et collectifs (No Spaghetti Edition en Norvège, Chris Burn ensemble à Londres, The Ex à Amsterdam, la Philharmonie du bon vide en Lorraine).
Ses recherches musicales l’ont orienté vers un système de hauts-parleurs vibrants : des univers sonores aux frontières de la musique improvisée, du rock noisy, de l’électroacoustique qu’il partage notamment avec Martin Tetrault (Duo MXCT), Frédéric Le Junter, stéphane Levigneront et Jérôme Jeanmart (Silent Block), Hervé Gudin, Michel Deltruc et Jean-Sébastien Mariage (Wiwili), ou encore Pierre Berthet et Otomo Yoshihide. Il a également mis au point une installation voyageant dans les galeries d’art (Lille 2004, Courtrai, Albi, Vandoeuvre, Atlanta…).
Médaille d’or de l’ENM de Ville d’Avray, titulaire d’une licence de musicologie, professeur de clarinette à l’école de musique de Verdun de 1982 à 1998, il donne de nombreux stages et master class : CNSM de Lyon et Paris, diverses écoles de musique et conservatoires, au CNFPT et au CEFEDEM, et dans différents festivals (Jazz à Mulhouse, Musique Action…), et mène en outre des actions pédagogiques à plus long terme (écoles de musique d’Epinal et Gondrecourt-le-château, Grand Orchestre des Instants Chavirés, atelier d’improvisation à l’année…).
Répond à des commandes de création, notamment avec Jean Pallandre et Marc Pichelin : Paris, Los Angeles, Atlanta, Patagonie, incluant la réalisation de cartes postales sonores (Compagnie Ouie/Dire). Profondément engagé dans la vie musicale, il est membre fondateur de l’association Vu D’un Oeuf et du festival Densités.



voir toutes les participations de Xavier Charles

Les surfaces vibrantes que Xavier Charles utilise lorsqu’il ne joue pas de clarinette ou de basse électrique sont des haut-parleurs placés sur une table et remplis de matières différentes (graines, métaux, copeaux divers). Mis en vibration et amplifiés, ils produisent ainsi une sorte de grésillement d’une profondeur et d’une richesse infinies. On a pu entendre ce dispositif au sein de Silent Block ou de Wiwili mais en solo. Au-delà du procédé, c’est l’extraordinaire pertinence musicale de Xavier Charles qui sera mise à l’honneur démontrant une fois encore quel grand improvisateur il est.

2005
 
© Mulhouse Music Festival - Accès privé
Site réalisé par Antipole & Fiat Lux Production