27.08.2016 - Noumatrouff - 19:00 (entrée libre)

Stine Janvin Motland voix, électronique, Felicity Mangan field-recording, électronique.

Les deux protagonistes de ce projet viennent de contrées situées aux antipodes, souvent tronquées sur les mappemondes : l’Australie, île continent, et le Grand Nord, vastes étendues hostiles. L’instrument natif, évoqué dans le titre, est celui de la voix qui permet aux espèces de communiquer. Il s’agit pour ces deux jeunes femmes d’adapter/adopter, vocalement ou électroniquement, les bruits de la faune enregistrés dans leurs régions d’origine respectives. Au fil du temps, enregistrement de terrain et vocabulaire humain se confondent, indiscernables, illusion sonore, pour finir par créer une techno d’un genre nouveau, animalière et mélodieuse.
_ _ _

The two instigators of this project come from lands situated on opposite ends of the Earth, often cut off on world maps : Australia, the island continent, and the vast, hostile stretches of the Great North. The “native instrument” to which the title refers is the voice that allows species to communicate. For these two young women, the goal is to vocally or electronically adapt/adopt the sounds of fauna recorded in their respective regions of origin. Over time, field recordings and human vocabulary become mixed up, indiscernible from one another – a sound illusion that ends in the creation of a new melodious wildlife genre.

2016
 
© Mulhouse Music Festival - Accès privé
Site réalisé par Antipole & Fiat Lux Production