26.08.2016 - Eglise Sainte-Geneviève - 18:30 (entrée libre)

Si l’orgue fait figure de roi des instruments, la contrebasse en serait sa maîtresse. Et, en matière de questionnements métaphysiques qui laissent coi, Mike Majkowski n’est pas en reste. Ainsi, sur un de ses derniers efforts solo, il se demandait avec candeur Why Is There Something Instead of Nothing ? [« Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ? »]. C’est pourtant avec vigueur et dextérité qu’il s’attaque au problème : cordes pincées, frottées, enchâssées ; bois qui craque et résonne ; polyphonie fragile adossée à l’horizontalité de l’instrument, Majkowski ne recule devant aucun argument. Sans doute un des jeux les plus physiques qui soit, par l’un des musiciens les plus passionnants du moment.
_ _ _

If the organ as known as the king of instruments, the double bass must be its mistress. And when it comes to metaphysical questions that leave one speechless, Mike Majkowski is not to be outdone. Thus, on one of his latest solo efforts, he candidly wondered, Why Is There Something Instead of Nothing ? It is, however, with vigor and dexterity that he attacks the problem : pinched, scraped, and inset strings ; wood that cracks and resonates ; a fragile polyphony built up against the horizontality of the instrument : Majkowski does not shy away from any argument. Undoubtedly one of the most physical playing styles in existence, by one of the most exciting musicians working today.

2016
 
© Mulhouse Music Festival - Accès privé
Site réalisé par Antipole & Fiat Lux Production