26.08.2016 - Chapelle Saint-Jean - 12:30 (entrée libre)

Aux côtés d’aînés tels que John Butcher ou Han Bennink, naviguant entre les scènes américaines et européennes, alternant avec aisance clarinette et saxophone, et plongeant généreusement dans la réimagination des frontières entre improvisation et composition, Joachim Badenhorst a un sens aigu de l’aventure. Dans ses travaux solos, il se concentre sur les harmoniques et fréquences générées par ses cuivres avec l’intention d’en faire ressortir un éventail aussi large qu’insoupçonnable. S’ensuit un enchaînement de mignardises qui se succèdent sans se ressembler, Badenhorst puisant tantôt dans les mélodies d’un folklore imaginaire, tantôt dans les leçons de la musique répétitive, les deux s’assemblant à merveille.
_ _ _

Alongside his elders such as John Butcher and Han Bennink, navigating between the American and European scenes, alternating with ease between the clarinet and saxophone, and diving right into reimagining the borders between improvisation and composition, Joachim Badenhorst has a keen sense of adventure. In his solo work, he concentrates on the harmonics and frequencies generated by his brass instruments with the goal of bringing out a range that is as broad as it is undetectable. He follows this with a suite of little gems that follow from one another without being too similar, as Badenhorst draws in some cases from the melodies of an imaginary folklore and in other cases from the lessons of repetitive music, the two coming together beautifully.

— -

Ce concert sera enregistré par France Musique et diffusé à l’automne 2016 dans l’émission d’Anne Montaron « À l’improviste ».


2016
 
© Mulhouse Music Festival - Accès privé
Site réalisé par Antipole & Fiat Lux Production