29.08.2014 - Chapelle Saint-Jean - 12:30

C’est avec plaisir que Météo retrouve Paul Rogers qui a accepté de se livrer « nu » en exécutant un solo, lui qui est passé maître des techniques hétérodoxes : exploration des harmoniques, maniement virtuose de l’archet, jeux sur la caisse… et usage d’un prototype inédit de contrebasse à sept cordes. L’influence du free jazz chez Rogers est manifeste, et se teinte de mélodies plus classiques, le Britannique faisant également partie des nombreux transfuges de sa génération qui naviguent entre musique improvisée et création contemporaine.
_ _ _

It is a pleasure for Météo to welcome back Paul Rogers, who has agreed to “go nude” by performing a solo. Rogers has mastered unorthodox techniques : exploration of harmonics, virtuosic use of the bow, playing on the sound box… and even the use of an unprecedented prototype for a seven-string double bass. The influence of free jazz on Rogers is evident and is tinged with more classical melodies, as this Brit is also one of the many renegades of his generation who navigate between improvised music and contemporary composition.

2014
 
© Mulhouse Music Festival - Accès privé
Site réalisé par Antipole & Fiat Lux Production