29.08.2013 - Noumatrouff - 18:00

Anthea Caddy s’attache à dévoiler les espaces acoustiques dans lesquels elle joue, le plus souvent dans l’obscurité totale, pour provoquer l’abandon des sens des auditeurs et leur permettre d’accéder à une expérience kinesthésique. Les accords de son violoncelle sont tenus, réduits à leur squelette, avant d’être retraités électroniquement par Valerio Tricoli, mage actuel de la spatialisation analogique. Les frontières entre acoustique et électronique se brouillent jusqu’à produire une musique noire et crépusculaire, fantomatique et bestiale. Un concert prometteur emmené par deux talentueux musiciens de la nouvelle génération.

Anthea Caddy seeks to unveil the sound spaces in which she plays, most often in complete darkness, in order to bring about an abandonment of the listeners’ senses and allow them to enter into a kinaesthetic experience. The chords played on her cello are held and reduced to their bare skeleton before being electronically reprocessed by Valerio Tricoli, a current wizard of analogue spacialisation. The boundaries between acoustic and electric become blurred, producing music which is black and crepuscular, ghostly and bestial. A promising concert led by two talented musicians of the new generation.

2013
 
© Mulhouse Music Festival - Accès privé
Site réalisé par Antipole & Fiat Lux Production