21h // Noumatrouff // 3e concert

Jean-Luc Guionnet saxophone, Marc Baron saxophone, Emiliano Turi batterie, Nicolas Villebrun guitare.

Jean-Luc Guionnet

Jean-Luc Guionnet
France
saxophone
compositeur, plasticien et théoricien

Cela ne fait aucun doute que Jean-Luc Guionnet est une figure centrale des scènes de musiques improvisées de ce début de millénaire. Même si on le voit le plus souvent derrière son saxophone alto, il joue également des instruments électroniques, de l’orgue et du saz (instrument traditionnel turc). Il compose de la musique électro-acoustique (seul ou par exemple avec Éric La Casa) et réalise des installations plastiques à dimensions sonores ainsi que des programmes pour la radio.
À cheval entre la musique improvisée radicale (post-AMM), les nouvelles scènes "réductionnistes" et l’improvisation libre, il multiplie les collaborations auprès de musiciens variés et internationaux : Eric La Casa , Seijiro Murayama , Eric Cordier, Franck Gourdien, Edward Perraud, André Almuro, Pascal Battus, Benjamin Duboc, Philipp Samartzis, Marc Baron, Mattin, Bertrand Denzler, Frédéric Blondy, etc.

En penseur et théoricien des musiques et des arts d’aujourd’hui, Jean-Luc Guionnet publie également régulièrement des textes sur sa pratique ou celle des autres.

http://www.jeanlucguionnet.eu/



voir toutes les participations de Jean-Luc Guionnet

Marc Baron est un jeune musicien qui entre dans la cour des grands par des portes plus ou moins dérobées. On l’entend en quatuor de saxophones, en duo avec Loïc Blairon ou avec ce quartet électrique curieusement baptisé OZ. Aidé d’Emiliano Turi (CNSM – tempo implacable – tendance new-yorkaise), de Nicolas Villebrun (guitariste rock, voire métal, voire punk) et de Jean-Luc Guionnet (touche-à-tout génial de l’improvisation et de l’électro-acoustique) il entreprend un sérieux ravalement de la façade du jazz hexagonal. À l’écoute de The Thread, leur premier disque on entend trois musiciens sans aucun complexe et assumant leur héritage avec fougue et brio. Leur mise en son live par Jean-Luc Guionnet apportera une note plus étrange à ce power-trio. Ça pulse, ça vibre, ça crie et fait du bruit, sans concession et sans économie. Et si c’était ça, le jazz ?

2006
 
© Mulhouse Music Festival - Accès privé
Site réalisé par Antipole & Fiat Lux Production