24.08.2011 - Noumatrouff - 21:00 - 2e concert

Joëlle Léandre contrebasse, Vincent Courtois violoncelle.

Joëlle Léandre

Joëlle Léandre, contrebassiste, improvisatrice et compositrice française, est une des figures dominantes de la nouvelle musique européenne. Formée à la musique d’orchestre et à la musique contemporaine, elle a joué avec l’Itinéraire, 2e2m et l’Ensemble Intercontemporain de Pierre Boulez. Joëlle Léandre a aussi travaillé avec Merce Cunningham et John Cage ; ce dernier, avec Scelsi, Fénelon, Hersant, Lacy, Campana, Jolas, Clémenti et une quarantaine autres compositeurs ont écrit spécialement pour elle.

Outre la musique contemporaine, Léandre a travaillé avec les grands noms du jazz et de l’improvisation, avec Derek Bailey, Antony Braxton, George Lewis, Evan Parker, Irène Schweizer, Barre Phillips, Pascal Contet , Steve Lacy, Raymond Boni, Lauren Newton, Daunik Lazro, Fred Frith, Peter Kowald, Urs Leimgruber, Mat Maneri, Roy Campbell, Mark Nauseef, Marilyn Crispell, India Cooke, Jean-Luc Cappozzo, John Zorn et tant d’autres…

Elle a beaucoup écrit pour la danse, le film, le théâtre, et réalisé plusieurs performances multidisciplinaires. Elle reçoit la DAAD à Berlin en 1994, et est accueillie en résidence à la Villa Kujiyama (Kyoto). En 2002, 2004 et 2006 elle occupe la Chaire Darius Milhaud, pour la composition et l’improvisation, comme Visiting Professor au Mills College à Oakland (Californie). Ses activités de créatrice et d’interprète, tant en solo qu’en ensemble, l’ont conduite sur les plus prestigieuses scènes européennes, américaines et asiatiques.

De 1981 à 2009, Joëlle Léandre a enregistré près de 150 disques.

Source : http://www.joelle-leandre.com/



voir toutes les participations de Joëlle Léandre

Que dire que l’on ait déjà rabâché quinze fois à propos de Joëlle Léandre ? Une vie, une œuvre, au service de sa musique, d’une liberté totale, d’une indépendance farouche. Pleine de contradictions mais tellement vivante. Vincent Courtois est moins obstinément sous les feux des projecteurs mais n’en reste pas moins l’un des artistes les plus captivants de ce "jazz français" que notre cher pays porte comme une cocarde. Un récent solo enregistré le rappelait à ceux qui l’auraient oublié : Vincent Courtois est un musicien qui n’a pas peur de grand chose, et certainement pas de faire dans la finesse et la dentelle… pour notre plus grand plaisir.

What can we say that we have not already said about Joëlle Léandre ? A life, an achievement, dedicated to music, to a total freedom, to a fierce independence. Full of contradictions but so alive. Vincent Courtois is not so stubbornly in the spotlights but remains nonetheless one of the most captivating “French jazz” artists that our country carries like a cockade. A recently recorded solo reminded the ones who had forgotten : Vincent Courtois is a musician who fears nothing and certainly not refinement and finesse. For our greater delight.

2011
 
© Mulhouse Music Festival - Accès privé
Site réalisé par Antipole & Fiat Lux Production