24.08.2011 - Cinéma "Le Palace" - 14:30

Daunik Lazro, peu connu des foules, jouit d’une aura et d’un respect quasi unanimes du public et des improvisateurs. Christine Baudillon a suivi sur les routes et les scènes cet infatigable chercheur ; auprès de vieux compagnons ou de jeunes musiciens, le saxophoniste apparaît dans toute sa force et sa fragilité, pétri de contradictions, de doutes, de questionnements. Au final se dégage un portrait très beau et sensible d’un artiste qui n’a de cesse d’interroger sa propre pratique depuis son terreau d’origine, le jazz de création, lyrique, libre et absolument présent.

Daunik Lazro, lesser known, enjoys quasi-unanimous aura and respect from the crowd and improvisers. Christine Baudillon followed on the road and the stage this tireless searcher, aside old buddies or young musicians, the saxophonist appears with all his strength and all his fragility, full of contradictions, doubts, questions. In the end, a beautiful and sensitive portrait of the artist appears, one who has never stops questioning his own practice -creation jazz, lyrical, free and completely present.

Entrée libre (sur réservation)

2011
 
© Mulhouse Music Festival - Accès privé
Site réalisé par Antipole & Fiat Lux Production