Avec ses notes pleines, son swing, son lyrisme et son âge, on pourrait penser que le free-jazz est déjà mort. Et puis on peut penser comme nous à Mulhouse que l’idée ne tient pas, que de l’envisager c’est déjà se tromper de question. La bonne question est plutôt : le free-jazz a-t-il encore des musiciens vivants ? Eh bien voilà une réponse possible : OUI ! Edgar ! Ils sont jeunes, ils sont frais, ils jouent librement dans l’esprit d’une musique qui les a nourris, qui les a accompagnés, et qu’ils jouent bien. Enfin en tout cas ils tentent de la jouer vraie et c’est finalement cela qui compte.

With its full notes, swing, lyricism and age, we could have thought free jazz already dead. And we could believe, like we do in Mulhouse, that the idea itself does not make sense and just to think of it is already to ask the wrong question. The right question is : does free jazz still have living musicians ? Here is one of the answers : YES ! Edgar ! They are young, there are fresh, they play freely according to a music that fulfilled them, that accompanied them and they play it well. At least they try to play it truthfully and that’s all that matters.

http://www.antboymusic.com/

2008
 
© Mulhouse Music Festival - Accès privé
Site réalisé par Antipole & Fiat Lux Production