Samedi 9 Juin // 2nd concert // La Filature // Mulhouse

Jérôme Noetinger magnétophone à bandes, synthétiseur, micro, Jean-Léon Pallandre phonographies, Lionel Marchetti Diffusion électro-acoustique, Marc Pichelin synthétiseur analogique, Laurent Sassi magnétophone à bandes, synthétiseur, micro.

Jean-Léon Pallandre

Artiste sonore, musicien phonographiste, né en 1962.

A partir de prises de son qu’il réalise sur des sites ou dans des contextes choisis, très divers (du pétillement des glaces du Groenland aux sonnailles des vaches du Tarn, du ronflement des vespa napolitaines au chant des insectes d’Asie ou aux paroles d’enfants rencontrés dans les quartiers de Toulouse ou de Lille…) Jean-Léon Pallandre développe un travail original de création, qu’il nomme phonographie. Pour lui, la phonographie est l’art de capter, graver, composer, puis de mettre en jeu et en espace des images sonores .
Certaines de ses pièces sont éditées sous forme de CD audio (telles les “cartes postales d’art sonore” du label Ouïe/Dire), mais la majeure partie de l’œuvre est joué, mixé, ré-inventé, mis en espace par l’auteur même en situation de relation vivante aux auditeurs (spectacles, concerts, performances, installations…).
Jean-Léon Pallandre compose et joue en relation à la Danse ou au Théâtre, dans des mises en scène de Robert Cantarella, Michel Matthieu, Jean-François Duroure, Philippe Ponty, Marie-Pierre Besanger, Christine Koetzel, Claire Newland, Lulla Chourlin…
Conjointement à ce travail de création avec microphones et haut-parleurs, il accorde depuis quelques années une place nouvelle au corps et à la voix dans les propositions qu’il met en œuvre.
On peut entendre cet artiste sur de nombreuses scènes et festivals, en France et à l’étranger, en situation d’interprète ou d’improvisateur, seul ou avec d’autres musiciens ou artistes, selon les projets où il s’inscrit. Quelques exemples :

Montreuil Sous-Bois : Conception, exposition et édition d’une Carte Postale Sonore, co-réalisée avec Marc Pichelin, commande 2008 de la Biennale d’Art Contemporain « Art Grandeur Nature », Dpt 93, à la Cie Ouie/Dire.
La peau de l’ours : Spectacle sonore et chorégraphique, conçu et joué en duo avec la chorégraphe et danseuse Lulla Chourlin. Assistante : Laure Terrier. Lumière et scénographie : Bernard Dutheil. Création 2007 au Festival de Danse et Musique Contemporaine « Rebonds », Scène Nationale d’Albi. Tournée.
Le Quintet Avant : Ensemble d’improvisation électroacoustique, avec Jérôme Noetinger (magnétophone Revox), Marc Pichelin (synthèse analogique), Lionel Marchetti (magnétophone Revox), Laurent Sassi (mixage et spatialisation). Nombreux concerts, un LP et un CD, sur le label autrichien Mego.
L’inquiétude : Composition du Décor Sonore de la Pièce de théâtre de Valère Novarina, mise en scène et interprétée par Christine Koetzel, Cie Echo, au Centre Dramatique National de Nancy, septembre 2006 (commande avec le soutien de l’Etat).
Spacca Napoli : Composition pentaphonique, combinant phonographie du paysage sonore de la Ville de Naples et création vocale du poête Ly Thanh Tien. (commande 2005 du GMEA, Centre de Création Musicale d’Albi).
Les Klebs : Quintet mixte d’improvisation (phonographie/instrumental), avec Xavier Charles (clarinette), David Chiesa (contrebasse), Marc Pichelin (synthèse analogique), Laurent Sassi (mixage et spatialisation). Nombreux concerts, un CD sur le label Ouie/Dire.
Fougère : Concert spectacle pour la toute petite enfance, éveil à l’écoute par le jeu de multiples mises en abîme de l’environnement sonore quotidien. Création de la Cie Ouie/Dire, en duo avec Marc Pichelin (plus de 200 représentations à travers la France).
Permutations : Installation photo-phonographique, jeu de déconstruction et reconstruction d’un paysage, conçu avec le photographe Joël Blondel.

Jean-Léon Pallandre développe également une recherche continue en matière de pédagogie musicale, centrée sur l’invention et l’écoute comme dynamique d’apprentissage (multiples interventions dans la formation professionnelle des musiciens, des musiciens intervenants, des danseurs et des enseignants, projets d’expériences de création musicale avec des enfants, concerts « jeune public », stages ou master-class, CNSM, CEFEDEM, CND…).

Jean-Léon Pallandre développe ainsi sa pratique artistique dans divers champs : la composition, l’improvisation, la relation pédagogique, l’édition, l’organisation d’événements. Pour lui, ces champs ne sont pas séparés les uns des autres : son sujet d’investigation est « l’entendre » et l’exploration la plus ouverte des gestes et des expériences que ce phénomène induit.

— 
sources : DR



voir toutes les participations de Jean-Léon Pallandre

Marc Pichelin

Phonographiste, né en 1967 à Albi.
Marc Pichelin vit à Périgueux.

Outre la composition électroacoustique, il développe des travaux en lien avec le spectacle vivant (danse et théâtre), la musique improvisée, l’installation sonore et la phonographie.
Le travail phonographique de Marc Pichelin est imprégné de quotidien. Il est à l’écoute du monde proche, pas d’un monde fantasmé ou exotique, mais celui de la vie de tous les jours, avec ses travailleurs, ses paysages, ses rumeurs. Le travail phonographique lui permet une observation simple et discrète de l’environnement et des hommes.

— 
sources : www.ouiedire.com



voir toutes les participations de Marc Pichelin
Duo piano / électronique à ses débuts, ce groupe a peu à peu développé un langage propre basé sur la voix, l’ordinateur et les appareillages électroniques détournés. Le tout dans un esprit de composition générative et instantanée. Membres émérites de la scène australienne, ils ont tous les deux fait le tour des scènes européennes avec un succès jamais démenti. Un vent frais sur la musique expérimentale d’aujourd’hui, bien loin des clichés du noise et du minimalisme ambiant, une approche vivante, ludique et assez bruyante de l’improvisation électronique.
2007
 
© Mulhouse Music Festival - Accès privé
Site réalisé par Antipole & Fiat Lux Production