20:30 / 18 août 2001 / École Pablo Picasso / Sierentz - 11:00 / 19 août 2001 / La Grangée / Valdieu-Lutran - 20:30 / L'Entrepôt / Mulhouse

Jean-Luc Cappozzo trompette, Alain Gibert trombone, Jean-Paul Autin saxophone.

Jean-Luc Cappozzo

C’est en 1954 que Jean-Luc Cappozzo est né à Belfort.
Après avoir débuté la trompette dans l’Harmonie de sa ville natale, il a travaillé conjointement le jazz et la musique classique.
Puis une rencontre avec l’accordéoniste diatonique Serge Desaunay lui a fait pratiquer aussi la musique traditionnelle.
La rencontre en 1984 avec Dizzy Gillespie qui l’invite à participer à son concert fut déterminante.
Il a obtenu en 1988 le diplôme d’état de professeur de jazz et enseigne alors l’improvisation dans la classe de trompette du CNSM de Lyon.
Il a participé à différentes formations du collectif de musiciens de l’ARFI.
Il a fait partie du 5tet “ L’Affrontement des Prétendants ” de Louis Sclavis et du Grand Lousadzak de Claude Tchamitchian.
Il joue dans le 5tet “ Pentacle ” de Sophia Domancich, le 4tet de Denis Fournier et le 5tet “ Fragments et suite lyrique ” de Joëlle Léandre.
Il a créé un quartet avec Jean Aussanaire, Rémi Charmasson et Bernard Santacruz et une pièce musicale « Du Vent chez Johannes » avec le quatuor à cordes Johannes.
Il a rejoint en 2005 l’orchestre mythique européen : le Globe Unity Orchestra. Il se produit avec le trio “ Apollo ” et compose divers duos avec les contrebassistes Joëlle Léandre ou Eric Brochard, la chanteuse Géraldine Keller, le batteur Paul Lovens, le tubiste Michel Godard, le pianiste Umberto Petrin et les trompettistes Axel Dörner ou Herb Robertson.
Grâce à sa puissance, son imagination, sa sonorité magnifique, la clarté de son phrasé, Jean-Luc Cappozzo est aujourd’hui l’un des trompettistes incontournables de la scène européenne et il est de plus en plus demandé.

voir toutes les participations de Jean-Luc Cappozzo
Constitué en 1991 sur des choix musicaux qu’il n’a cessé de servir depuis (goût de la mélodie et priorité à la dimension acoustique de la musique), le trio Apollo est servi par des musiciens pour qui le sens de l’improvisation, et l’équilibre des dynamiques ne fait pas oublier la force des racines, appartenance à l’ARFI oblige... Car cet objet volant identifié est l’un des nombreux satellites d’un aéronef dont la base de lancement et à Lyon, parti dans la voie lactée décrocher la lune.
Élégantes, délicates et raffinées,les compositions d’Alain Gibert nécessitent aussi une énergie sans retenue, entre rythmes chaloupés, arrangements de morceaux traditionnels, bourrées et tangos irrésistibles. Tour à tour volubiles, fantasques, graves, chaleureux, du tutti le plus ténu au silence le plus hot, sax, trompette et trombone donnent l’impression de jouer a cappella. Leurs mélodies subtilement arrangées, leurs contrepoints, leurs canons ouvrent le champ à des improvisations en deçà des styles, qui touchent par la clarté de l’intention et la force de l’expression.
2001
 
© Mulhouse Music Festival - Accès privé
Site réalisé par Antipole & Fiat Lux Production