21:00 / 29 août 2003 / Noumatrouff

Tony Buck batterie, Johannes Bauer trombone, Joe Williamson contrebasse, Shelley Hirsch voix.

Tony Buck

Né à Sidney en 1962, Tony Buck est considéré comme l’un des expatriés les plus créatifs d’Australie, ayant acquis une vaste expérience à travers le monde. Il a participé à un grand nombre de projets des plus variés. Membre du trio The Necks (avec Chris Abrahams et Lloyd Swanton), il est aussi connu en tant que membre du groupe d’improvisation Peril (avec Otomo Yoshihide et Kato Hideki).
Diplômé du New South Wales Conservatorium of Music, il a été très tôt impliqué dans la scène jazz d’Australie, jouant avec les musiciens de passage dans le pays comme Vincent Herring, Clifford Jordan, Mickey Tucker, Branford Marsalis et Ernie Watts, aussi bien qu’avec les australiens Mark Simmonds, Paul Grabowsky, The catholics, Sandy Evans et Dale Barlow.
Après un temps passé au Japon où il forma le groupe Peril, Tony s’installe en Europe où il participe à de nombreux projets dont le développement d’un contrôleur MIDI "virtuel" au Steim d’Amsterdam.
Tony a joué, tourné ou enregistré avec Jon Rose, Nicolas Collins, Tenko, John Zorn, Tom Cora, Phil Minton, Haino Keiji, Switchbox, The Machine for Making Sense, Ne Zhdall, The EX, Peter Brötzmann, Hans Reichel, The Little Red Spiders, Subrito Roy Chowdury, Clifford Jordan, Kletka Red, Han Bennink, Shelley Hirsch, Wayne Horvitz, Palinckx, et Ground Zero... parmi tant d’autres.

voir toutes les participations de Tony Buck
Un quartet d’improvisation acoustique traversé par les traits graves ou moqueurs issus de la coulisse d’un feu follet berlinois et les mises en lambeau chantées, parlées, criées, raillées d’une vocaliste américaine, sous les inflexions clairvoyantes d’un tandem rythmique canado-australien. Originaire de New York où elle a collaboré avec les plus importants musiciens de la scène dite " downtown " (David Weinstein, Anthony Coleman, Ned Rothenberg, John Zorn, Elliott Sharp, Ikue Mori, Christian Marclay, David Shea, Zeena Parkins…), Shelley Hirsch (" un obscure alliage entre Judy Garland et Laurie Anderson ") développe ses propres compositions (The Vidzer Family, O Little Town of East New York) après avoir été influencée par les improvisations de Sven-Ake Johansson à Berlin en 1983. Elle partage aujourd’hui ses activités entre l’Amérique et l’Europe où elle se produit avec Jon Rose, Veryan Weston, avec Konk Pack (Thomas Lehn, Roger Turner, Tim Hodgkinson) ou au sein du September Band (Hans Reichel, Rüdiger Carl, Paul Lovens).
2003
 
© Mulhouse Music Festival - Accès privé
Site réalisé par Antipole & Fiat Lux Production