Le guzheng a vingt et une cordes dont la hauteur est définie par la position des chevalets qui peut être changée à l’infini, permettant à cet instrument millénaire (on utilisait déjà le zheng en Chine en 700 avant J.-C.) d’être joué dans n’importe quelle gamme et n’importe quelle tonalité, de la musique traditionnelle à la musique contemporaine. On joue habituellement du guzheng en pinçant ses cordes, mais Xu Fengxia utilise aussi des archets de violon et produit des sons percussifs avec la main ou différentes baguettes. Née à Shanghai, Xu Fengxia a commencé à étudier les instruments à cordes chinois à l’âge de sept ans. Installée en Allemagne depuis 1991, elle a beaucoup travaillé avec Peter Kowald au sein de son groupe Global Village. Spécialisée dans la musique traditionnelle et contemporaine chinoise, elle se produit aujourd’hui en solo, au sein du duo « Chinese Strings » avec Zhang Zhenfang et avec des improvisateurs tels que Wolfgang Fuchs, Peter Jacquemyn, Hamid Drake, Günter Sommer ou Joe Fonda.
2004
 
© Mulhouse Music Festival - Accès privé
Site réalisé par Antipole & Fiat Lux Production