Quartet sans batterie, ce Big Four inventé par Max Nagl pour le label suisse Hat Hut est une formation fraîche et tonique profondément ancrée dans le jazz. Après avoir été l’un des guitaristes prometteurs du jazz français, Noël Akchoté a préféré s’en éloigner et faire route seul, à la rencontre de personnalités plus captivantes comme le performeur Jean-Louis Costes ou les musiciens Luc Ferrari, Marc Ribot ou Eugène Chadbourne. Steve Bernstein, principalement connu pour sa participation à Sex Mob, est un trompettiste hétéroclite comme seul New York sait en générer. À la fois grand soliste et musicien de studio exceptionnel, il s’inscrit dans la continuité de Dave Douglas lui aussi habitué du label zornien Tzadik. Bradley Jones est de la même trempe, celle des musiciens tout-terrain que l’on a pu entendre auprès de Uri Caine, George Lewis ou Misha Mengelberg. Réunie par un saxophoniste autrichien, cette affiche cosmopolite joue une musique du même goût, faite de multiples influences. Chaque morceau est un bijou mélodique servi par des instrumentistes parmi les plus aboutis de la jeune scène mondiale.
2005
 
© Mulhouse Music Festival - Accès privé
Site réalisé par Antipole & Fiat Lux Production