21:00 / 24 août 2005 / Noumatrouff

Jean-Luc Cappozzo trompette, Edward Perraud batterie, Johannes Bauer trombone, Connie Bauer trombone, Herb Robertson trompette, Oki Itaru trompette, Per-Åke Holmlander tuba, Raymond Strid batterie.

Jean-Luc Cappozzo

C’est en 1954 que Jean-Luc Cappozzo est né à Belfort.
Après avoir débuté la trompette dans l’Harmonie de sa ville natale, il a travaillé conjointement le jazz et la musique classique.
Puis une rencontre avec l’accordéoniste diatonique Serge Desaunay lui a fait pratiquer aussi la musique traditionnelle.
La rencontre en 1984 avec Dizzy Gillespie qui l’invite à participer à son concert fut déterminante.
Il a obtenu en 1988 le diplôme d’état de professeur de jazz et enseigne alors l’improvisation dans la classe de trompette du CNSM de Lyon.
Il a participé à différentes formations du collectif de musiciens de l’ARFI.
Il a fait partie du 5tet “ L’Affrontement des Prétendants ” de Louis Sclavis et du Grand Lousadzak de Claude Tchamitchian.
Il joue dans le 5tet “ Pentacle ” de Sophia Domancich, le 4tet de Denis Fournier et le 5tet “ Fragments et suite lyrique ” de Joëlle Léandre.
Il a créé un quartet avec Jean Aussanaire, Rémi Charmasson et Bernard Santacruz et une pièce musicale « Du Vent chez Johannes » avec le quatuor à cordes Johannes.
Il a rejoint en 2005 l’orchestre mythique européen : le Globe Unity Orchestra. Il se produit avec le trio “ Apollo ” et compose divers duos avec les contrebassistes Joëlle Léandre ou Eric Brochard, la chanteuse Géraldine Keller, le batteur Paul Lovens, le tubiste Michel Godard, le pianiste Umberto Petrin et les trompettistes Axel Dörner ou Herb Robertson.
Grâce à sa puissance, son imagination, sa sonorité magnifique, la clarté de son phrasé, Jean-Luc Cappozzo est aujourd’hui l’un des trompettistes incontournables de la scène européenne et il est de plus en plus demandé.

voir toutes les participations de Jean-Luc Cappozzo

Edward Perraud

Il commence la guitare à l’âge de huit ans, puis apprend le trombone et la percussion classique au CNR de Rennes. Après une maitrise de musicologie à l’université de Rennes, il intègre dès 1996 le cursus doctoral de l’Ircam avec Hugues Dufour où il obtiendra un DEA concernant l’analyse de la musique de tRistan Murail. Il entre au CNSM de Paris dans la classe de Michael Levinas la même année où il obtient un 1er d’analyse deux ans plus tard. Aujourd’hui Doctorant sous l’égide de Jean-Marc Chouvel, il travaille sur la généalogie de l’idée en musique.
La musique classique, la musique contemporaine, le jazz, la musique indienne et l’improvisation libre marquent profondément son jeu de percussionniste. On le retrouve aussi bien sur la scène du jazz moderne (Y.Robert, S. Kassap, Joe Rosenberg…) que dans l’improvisation libre (Duo Calx avec Jean-Luc Guionnet, Hubbub…), la musique contemporaine (compositeur) ou la scène rock alternative (Tempsion, BIG…).
On compte aujourd’hui une quarantaine de disques sur de nombreux labels du monde entier. Il crée son propre label en 2005 (Quark-records, sur lequel il sort un CD du trio Das Kapital).
Depuis 2005 une importance pour lui de participer à des projets plus vastes ne touchant plus la seule musique se fait ressentir. Il est musicien et comédien dans une pièce de Jan Fosse.
Il rencontre le cinéaste Nicolas Humbert (Step across the border), de cette rencontre nait le projet itinérant Cinéma/Musique Wonderland qui voit le jour en 2006 avec les cinéastes Nicolas Humbert et Martin Otter et les musiciens de Das Kapital.
Depuis 10 ans, il a joué avec beaucoup de musiciens des scènes européennes et américaines tels que Paul Rogers, John Butcher, John Edwards, Johannes Bauer, Bernard Lubat, Michel Portal, Vincent Courtois, Daunik Lazro, Lucia Recio, Olivier Benoit……
Il apprend depuis 8 ans la musique indienne (tablas d’Inde du Nord).

voir toutes les participations de Edward Perraud
À l’origine, l’idée d’un Brass Band, la fanfare d’une improbable municipalité qui ignorerait ses frontières. Six souffleurs de cinq nationalités, tous dans leur domaine des improvisateurs chevronnés, qui se croisent sur les scènes et dans les orchestres. Jean-Luc Cappozzo et Itaru Oki mêlent leurs cuivres depuis une dizaine d’années (avec Tchangodei par exemple), les frères Bauer animent toujours de leur énergie l’incroyable Dopple Mopple et Per Ake Holmlander, Herb Robertson et Johannes Bauer vivent tous les trois l’aventure du Barry Guy New Orchestra. Deux frappeurs, deux personnalités bien différentes mais avec la même soif de jouer. Raymond Strid est un des batteurs les plus captivants de l’improvisation européenne (avec Gustafsson, Vandermark, Barry Guy) et il irradie d’un son ample et chaleureux tous les groupes auxquels il participe. Edward Perraud est emblématique d’une nouvelle génération de musiciens français qui en ont fini avec les cloisonnements esthétiques et qui en profitent pour favoriser les rencontres, jetant des ponts là où les fleuves semblaient infranchissables.
2005
 
© Mulhouse Music Festival - Accès privé
Site réalisé par Antipole & Fiat Lux Production