Théâtre de la Sinne - 20:00 2ème concert

Robin Fincker, saxophone / Mathieu Werchowski, violon / Dave Kane, contrebasse / Fabien Duscombs, batterie

L’histoire du jazz est autant épris de liberté que d’improviser avec celle-ci. Liberté de casser les codes, de faire dialoguer musique savante et populaire, d’être là où on ne s’y attend pas. Mais c’est aussi une musique faite de racines, d’où les multiples réminiscences qui la jalonnent. Bedmakers joue sur ces deux tableaux : une irruption dans les méandres de la folk anglo-saxonne et irlandaise dont le quartet se propose d’en créer la suite avec un régal et une fraîcheur sans retenue. Il fallait bien cela pour faire cohabiter le blues illuminé et tragique de John Fahey avec les envolées lyriques du Celte Matt Molloy et l’intense sobriété de Bert Jansch, que le quartet réagence avec la richesse propre à l’improvisation libre.

Jazz history is as much enamored of freedom as improvisation with it. Freedom to break codes, to make learned and popular music dialogue, to be where it is not expected. But it is also a music made of roots, among the multiple reminiscences which are staked. Bedmakers play on these two scenes : an irruption in the meanders of Anglo-Saxon and Irish folk whose quartet proposes to create a suite with a feast and freshness without restraint. It was necessary to combine the illuminated and tragic blues of John Fahey with the lyrical flights of Celtic Matt Molloy and the intense sobriety of Bert Jansch, that the quartet has lived with the wealth of free improvisation.

Une production Freddy Morezon. Avec le soutien de la DRAC Occitanie, du CNV, de la SPEDIDAM, de l’Institut Français à Paris et la Ville de Toulouse.
En co-production avec Banlieues Bleues et Jazzdor.

Soirée présentée en partenariat avec la Filature, Scène Nationale - Mulhouse

MARDI 27 AOÛT
 
© Mulhouse Music Festival - Accès privé
Site réalisé par Antipole & Fiat Lux Production