25.08.2018 - Chapelle Saint-Jean - 12:30 (entrée libre)

Jean-Luc Guionnet saxophone, Robin Hayward tuba.

Jean-Luc Guionnet

Jean-Luc Guionnet
France
saxophone
compositeur, plasticien et théoricien

Cela ne fait aucun doute que Jean-Luc Guionnet est une figure centrale des scènes de musiques improvisées de ce début de millénaire. Même si on le voit le plus souvent derrière son saxophone alto, il joue également des instruments électroniques, de l’orgue et du saz (instrument traditionnel turc). Il compose de la musique électro-acoustique (seul ou par exemple avec Éric La Casa) et réalise des installations plastiques à dimensions sonores ainsi que des programmes pour la radio.
À cheval entre la musique improvisée radicale (post-AMM), les nouvelles scènes "réductionnistes" et l’improvisation libre, il multiplie les collaborations auprès de musiciens variés et internationaux : Eric La Casa , Seijiro Murayama , Eric Cordier, Franck Gourdien, Edward Perraud, André Almuro, Pascal Battus, Benjamin Duboc, Philipp Samartzis, Marc Baron, Mattin, Bertrand Denzler, Frédéric Blondy, etc.

En penseur et théoricien des musiques et des arts d’aujourd’hui, Jean-Luc Guionnet publie également régulièrement des textes sur sa pratique ou celle des autres.

http://www.jeanlucguionnet.eu/



voir toutes les participations de Jean-Luc Guionnet

Robin Hayward est l’un des premiers à déconstruire le tuba. Il découvre qu’en procédant à la rotation des valves de son instrument, il permute leur rôle conventionnel de régulateur de la hauteur à celle, incongrue, de producteur de bruit. Il fut aussi le premier à jouer du tuba à l’horizontal, avec les cloches tournées vers l’audience, qui est depuis une de ses caractéristiques de jeu. Enfin, développant le tuba microtonal, Hayward explore dans un travail spécifique autour du souffle l’intonation juste. Une suite d’innovations qui a fait fleurir une école et des épigones, dont Jean-Luc Guionnet n’est pas puisque saxophoniste. Mais il fallait bien un musicien de sa trempe et de son penchant pour l’inexploré pour donner le change.

impuls-neue-musik-image-panoramique
Impuls neue Musik est un fonds franco-germano-suisse pour la musique contemporaine. Il accompagne et finance des projets qui ont pour but de créer de nouvelles œuvres et de diffuser la musique contemporaine, en France, en Allemagne et en Suisse. Plus d’informations sur : www.impulsneuemusik.com

_ _ _ _

Robin Hayward was one of the first to deconstruct the tuba. He discovered that rotating the valves of his instrument moved them from their conventional role as pitch regulators to the incongruous role of noise producers. He was also the first to play the tuba horizontally, with the bell turned toward the audience, which has since been his characteristic playing style. Finally, developing the microtonal tuba, he is exploring just intonation with specific work dealing with the breath. This series of innovations has given rise to a school and to imitators, of whom Jean-Luc Guionnet is not one, given that he is a saxophone player. But it would take a musician with his mettle and his penchant for the unexplored to fool you.

SAMEDI 25 AOÛT
 
© Mulhouse Music Festival - Accès privé
Site réalisé par Antipole & Fiat Lux Production