23.08.2018 - Noumatrouff - 21:00

Jean-Luc Cappozzo trompette, Benjamin Duboc contrebasse, Alfred Spirli percussions, objets préparés, Isabelle Duthoit voix, clarinette, Nicolas Nageotte saxophones, Franz Hautzinger trompette, Félicie Bazelaire violoncelle, Jacques Di Donato direction artistique, clarinette, saxophone, batterie, percussions, Xavier Charles direction artistique, clarinette, basse électrique, Thierry Waziniack batterie, percussion, Roméro Monteiro batterie, percussions, Bruno Maurice accordéon, Soizic Lebrat violoncelle, Simon Henocq guitare.

Jean-Luc Cappozzo

C’est en 1954 que Jean-Luc Cappozzo est né à Belfort.
Après avoir débuté la trompette dans l’Harmonie de sa ville natale, il a travaillé conjointement le jazz et la musique classique.
Puis une rencontre avec l’accordéoniste diatonique Serge Desaunay lui a fait pratiquer aussi la musique traditionnelle.
La rencontre en 1984 avec Dizzy Gillespie qui l’invite à participer à son concert fut déterminante.
Il a obtenu en 1988 le diplôme d’état de professeur de jazz et enseigne alors l’improvisation dans la classe de trompette du CNSM de Lyon.
Il a participé à différentes formations du collectif de musiciens de l’ARFI.
Il a fait partie du 5tet “ L’Affrontement des Prétendants ” de Louis Sclavis et du Grand Lousadzak de Claude Tchamitchian.
Il joue dans le 5tet “ Pentacle ” de Sophia Domancich, le 4tet de Denis Fournier et le 5tet “ Fragments et suite lyrique ” de Joëlle Léandre.
Il a créé un quartet avec Jean Aussanaire, Rémi Charmasson et Bernard Santacruz et une pièce musicale « Du Vent chez Johannes » avec le quatuor à cordes Johannes.
Il a rejoint en 2005 l’orchestre mythique européen : le Globe Unity Orchestra. Il se produit avec le trio “ Apollo ” et compose divers duos avec les contrebassistes Joëlle Léandre ou Eric Brochard, la chanteuse Géraldine Keller, le batteur Paul Lovens, le tubiste Michel Godard, le pianiste Umberto Petrin et les trompettistes Axel Dörner ou Herb Robertson.
Grâce à sa puissance, son imagination, sa sonorité magnifique, la clarté de son phrasé, Jean-Luc Cappozzo est aujourd’hui l’un des trompettistes incontournables de la scène européenne et il est de plus en plus demandé.

voir toutes les participations de Jean-Luc Cappozzo

SYSTÈME FRICHE
"LE CHANT DES PISTES"

Coproduction Lutherie Urbaine/Banlieues Bleues
Avec le soutien de l’Adami, du CNV et de la Spedidam
En partenariat avec l’Arsenal de Metz, le Festival Densités, l’association Fragment, le Festival Météo Mulhouse, France Musique et l’association Bords de Mhère

« L’écoute du monde est un monde aussi vaste que le monde lui-même », ainsi parle Xavier Charles, première clarinette à porter ce système loin d’être en friche, quoiqu’en pause depuis trop longtemps. Une sentence que ne renierait pas Jacques Di Donato, deuxième clarinette et partenaire de Charles, qui œuvre en poète pragmatique : ne jamais perdre de vue (d’écoute ?) la musique en train de se faire et être attentif au monde, puis aux autres, enfin à soi-même. Les deux entraînent quelques personnalités du jazz et de l’improvisation libre à étendre les territoires sonores, explorer matières et formes, pour s’accorder la liberté de chercher une musique éphémère, fragile et sans preuves, dense et poétique, qui ne se livre que dans l’instant. Une friche qui pourrait bien finir par faire système…

Avec le soutien de l’ONDA (Office National de Diffusion Artistique)
ONDA - BD

_ _ _ _

“The act of listening to the world is a world just as vast as the world itself.” So says Xavier Charles, the first clarinetist to lead this group that, despite its name (meaning “Wasteland System”) and a long hiatus, is anything but abandoned. It’s a statement that wouldn’t be refuted by Jacques Di Donato, second clarinetist and partner to Charles, who works as a pragmatic poet : never losing sight (or hearing ?) of the music that is being made, and being attentive to the world, to other people, and finally, to oneself. The two are bringing along a handful of leading figures in jazz and free improvisation to expand their sonic horizons and explore materials and form, in order to grant themselves the freedom to seek an ephemeral, fragile music that doesn’t leave a trace, one that is dense and poetic, and that is available only in the moment. A “wasteland” that may well wind up becoming a “system”…

_ _ _ _
_ _ _ _

Billetterie en ligne avec YESGOLIVE pour l’intégralité de la soirée du 23 août 2018 :
Secure online ticketing for the evening of August 23, 2018  :

bouton-reserver

JEUDI 23 AOÛT
 
© Mulhouse Music Festival - Accès privé
Site réalisé par Antipole & Fiat Lux Production