24.08.2017 - Noumatrouff - 21:00

Tony Buck batterie, Magda Mayas piano.

Tony Buck

Né à Sidney en 1962, Tony Buck est considéré comme l’un des expatriés les plus créatifs d’Australie, ayant acquis une vaste expérience à travers le monde. Il a participé à un grand nombre de projets des plus variés. Membre du trio The Necks (avec Chris Abrahams et Lloyd Swanton), il est aussi connu en tant que membre du groupe d’improvisation Peril (avec Otomo Yoshihide et Kato Hideki).
Diplômé du New South Wales Conservatorium of Music, il a été très tôt impliqué dans la scène jazz d’Australie, jouant avec les musiciens de passage dans le pays comme Vincent Herring, Clifford Jordan, Mickey Tucker, Branford Marsalis et Ernie Watts, aussi bien qu’avec les australiens Mark Simmonds, Paul Grabowsky, The catholics, Sandy Evans et Dale Barlow.
Après un temps passé au Japon où il forma le groupe Peril, Tony s’installe en Europe où il participe à de nombreux projets dont le développement d’un contrôleur MIDI "virtuel" au Steim d’Amsterdam.
Tony a joué, tourné ou enregistré avec Jon Rose, Nicolas Collins, Tenko, John Zorn, Tom Cora, Phil Minton, Haino Keiji, Switchbox, The Machine for Making Sense, Ne Zhdall, The EX, Peter Brötzmann, Hans Reichel, The Little Red Spiders, Subrito Roy Chowdury, Clifford Jordan, Kletka Red, Han Bennink, Shelley Hirsch, Wayne Horvitz, Palinckx, et Ground Zero... parmi tant d’autres.

voir toutes les participations de Tony Buck

De Magda Mayas, nous gardons le réjouissant souvenir d’une jeune pianiste déjà rouée à l’exercice de l’improvisation, particulièrement en duo. En compagnie de Tony Buck, avec qui elle collabore depuis quinze années déjà, elle ausculte et dissèque le piano préparé avec une agilité déroutante. Si leur palette musicale et sonore est volontairement réduite, c’est pour mieux développer des segments mélodieux venus s’insérer sur des grappes sonores (« cluster ») dont la densité et la régularité varient. Instrument à percussion par défaut, le piano répond ici sans excès ni intimidation aux véritables percussions. Héritier sans fard de John Cage, Spill continue l’histoire, non pas comme éternel recommencement mais perpétuelle réinvention.

_ _ _ _

We have a joyful memory of Magda Mayas as a young pianist already artful in the practice of improvisation, especially in duos. Alongside Tony Buck, with whom she has been collaborating for 15 years, she examines and dissects the prepared piano with disconcerting agility. If their musical and sonic palette is deliberately reduced, it is so that they can better develop the melodic segments that ease their way onto sound clusters of varying density and regularity. By definition a percussion instrument, the piano responds here, moderately and without intimidation, to true percussion. Clearly a successor to John Cage, Spill is continuing the story, not as an eternal cycle, but as a constant reinvention.

— -

Ce concert sera enregistré par France Musique et diffusé à l’automne 2017 dans l’émission d’Anne Montaron « À l’improviste ».


_ _ _ _
_ _ _ _

Billetterie en ligne avec YESGOLIVE pour l’intégralité de la soirée du 24 août 2017 :
Secure online ticketing for the evening of August 24, 2017  :

bouton-reserver

JEUDI 24 AOÛT
 
© Mulhouse Music Festival - Accès privé
Site réalisé par Antipole & Fiat Lux Production