"SI OUI, OUI. SINON NON."

Ouvrir un festival est un exercice périlleux. En invitant Albert Marcoeur, Météo affirme sa préférence pour la faculté de relier ce que le tout-venant de la création s’obstine à séparer. Celui qui a délaissé les jalons de l’orthodoxie classique pour les saturations et déviances du rock propose ce soir une rencontre, non pas à la croisée des deux mondes, mais quelque part dans leurs interstices où seuls de rares élus s’engagent. Maniant le verbe avec un plaisir truculent, que les cordes du Quatuor Béla rehaussent, sans paradoxe, avec retenue, Marcoeur propose un instantané où l’exigence de la qualité ne sacrifie rien à la culture populaire : inventif, rêveur et réjouissant !

_ _ _ _

Opening a festival is a perilous enterprise. By inviting Albert Marcoeur to do the honors, Météo is asserting its preference for the ability to bring together that which run-of-the-mill composition insists on keeping separate. Marcoeur, who has abandoned the guidelines of the orthodoxy of classical music to explore the capacities and deviancies of rock, is offering an encounter this evening not at the crossroads of these two worlds, but somewhere in the cracks, where only a chosen few enter. Wielding the spoken word with a colorful pleasure, heightened by the strings of the Béla Quartet, without incongruity, with restraint, Marcoeur offers a snapshot in which the demand for quality sacrifices nothing to popular culture : inventive, dreamy, and joyful !

Avec le soutien de l’ONDA (Office National de Diffusion Artistique)

2014
 
© Mulhouse Music Festival - Accès privé
Site réalisé par Antipole & Fiat Lux Production