26.08.2011 - Noumatrouff - 21:00 - 2ème concert

Jean-Luc Guionnet saxophone, Will Guthrie batterie, Clayton Thomas contrebasse.

Jean-Luc Guionnet

Jean-Luc Guionnet
France
saxophone
compositeur, plasticien et théoricien

Cela ne fait aucun doute que Jean-Luc Guionnet est une figure centrale des scènes de musiques improvisées de ce début de millénaire. Même si on le voit le plus souvent derrière son saxophone alto, il joue également des instruments électroniques, de l’orgue et du saz (instrument traditionnel turc). Il compose de la musique électro-acoustique (seul ou par exemple avec Éric La Casa) et réalise des installations plastiques à dimensions sonores ainsi que des programmes pour la radio.
À cheval entre la musique improvisée radicale (post-AMM), les nouvelles scènes "réductionnistes" et l’improvisation libre, il multiplie les collaborations auprès de musiciens variés et internationaux : Eric La Casa , Seijiro Murayama , Eric Cordier, Franck Gourdien, Edward Perraud, André Almuro, Pascal Battus, Benjamin Duboc, Philipp Samartzis, Marc Baron, Mattin, Bertrand Denzler, Frédéric Blondy, etc.

En penseur et théoricien des musiques et des arts d’aujourd’hui, Jean-Luc Guionnet publie également régulièrement des textes sur sa pratique ou celle des autres.

http://www.jeanlucguionnet.eu/



voir toutes les participations de Jean-Luc Guionnet

À partir d’un genre, d’un idiome, le free jazz, The Ames Room ont inventé un truc à eux. Une sorte de jazz découpé, puis recomposé en « quelque chose » qui en garde de nombreuses caractéristiques mais qui, pourtant, peine à être classé. On pense au passage de l’analogique au numérique, le flux continu est haché en "tranches" puis reconstitué. Tout cela sur des instruments tout ce qu’il y a de plus conventionnels mais entre des mains des plus talentueuses. Un groupe éminemment important et où, finalement, ce qui l’emporte c’est une sorte de joyeuse frénésie épileptique. Chouette !

From a genre, an idiom, free jazz, The Ames Room have invented something of their own. A sort of dissected jazz, after recomposed into "something" that retains many of its characteristics but however struggles to be classified. Remembering the transition from analog to digital, the constant flow is chopped into "slices" then reconstituted. Performed with the most conventional instruments but in the most talented of hands. An eminently significant band, carried by a sort of joyful epileptic frenzy. Great !

2011
 
© Mulhouse Music Festival - Accès privé
Site réalisé par Antipole & Fiat Lux Production