26.08.2011 - D.M.C - 17:30 - 2ème concert

Lors de ce qui fut probablement la plus brillante édition du défunt festival NPAI à Parthenay, l’un des plus beaux concerts avait été celui de CRANC. Il aura fallu du temps à l’auteur de ces lignes pour s’en rendre compte. Parfois, il faut ça : du temps. Reconnaissons que ces trois-là ne font pas dans la séduction, toujours à fleur de silence, à la limite du statisme, ils créent une musique qui doit autant au John Cage des années 80 qu’à une certaine forme d’art minimal visuel. Conceptuel ? Non, il semble au contraire plus efficace de s’immerger dans le son, d’entendre la musique circuler. Cela n’empêche en rien de penser, mais comme souvent, l’écoute prime, faisons-lui confiance.

At, what was probably the most amazing edition of the late NPAI festival in Parthenal, one of the most beautiful concerts was the one performed by CRANC. It took a while for the author of these lines to realise it. Sometimes that is what is needed : time. These three do not try to seduce, slightly silent, on the verge of stasis, they create a music that owes as much to the 1980’s John Cage as to a certain form of visual minimal art. Conceptual ? No, it seems on the contrary more efficient to dive into the sound, to hear the music all around. That doesn’t prohibit thinking but, as always, listening is essential, so let’s just trust it.

2011
 
© Mulhouse Music Festival - Accès privé
Site réalisé par Antipole & Fiat Lux Production