Le jazz n’a pas toujours été un produit de consommation comme les autres. Il fut en son temps le lieu d’une parole politique, d’une résistance à la ségrégation, d’un mouvement de liberté. Il fut aussi (et l’on a tendance à l’oublier) un moteur de la vie sociale, de la fête, de la vie en communauté, fut-il ce moteur là, encore, récupéré par les Blancs sur le dos déjà courbé des Noirs. Le jazz continuait bien après la fermeture du Cotton Club ; il était un mode de vie, de pensée et une bien meilleure façon d’oublier sa condition.
Le quartet rassemblé ici renoue avec quelque chose de cette dimension-là. Un jazz de crise en quelque sorte. L’humour, la joie, le swing, la légèreté sont au cœur de cette musique. Inutile de ressortir des standards éculés, pas la peine de chercher à faire l’artiste non plus, mais jouer jusqu’au bout et sans mentir. Faire de la musique pour le plaisir, pour le fun, pour se confronter, se chamailler avec et autour d’une rythmique tonitruante. Toiser le voisin pendant son solo et à son tour se lancer dans le vide avec le sourire et des étincelles dans les oreilles. Bref, jouer le jazz, quoi !

Tarif : 20€ la soirée
Tarif Carte Culture : 5,5€

2010
 
© Mulhouse Music Festival - Accès privé
Site réalisé par Antipole & Fiat Lux Production