Règle n° 1, ne jamais se fier au titre.

Ce qu’agitent les Toulousains (La Friture Moderne, Le Tigre des Platanes) n’a rien d’exotique. Tout au plus y décèle-t-on, de temps à autre, l’influence de leur travail sur les musiques éthiopiennes. Non, ce qu’il y a avant tout dans ce trio puissant et généreux, c’est un véritable mariage réussi : un saxophone qui rappelle Gato Barbieri, une batterie qui ne rappelle personne mais dont on se souvient, et une guitare qui rentre dans son sujet comme on sort un amant du placard (i.e. avec le plus grand naturel et la plus parfaite contenance). Exception à la règle n° 1 : l’ensemble évoque effectivement la conversation d’un cannibale sanguinaire et d’une vahiné langoureuse, avec dans le rôle de l’explorateur qui tombe à pic… G.W. Sok, ex-chanteur d’une autre troupe de cinglés (The Ex).
En dépit de la légèreté de cette bafouille, ce nouveau projet, Dark Side of Tarzan, propose d’explorer en musiques et en textes tout ce que charrie le personnage mythique de la jungle. Connaissant l’engagement et la plume de Sok, chacun peut s’attendre à quelques volées de bois vert à destination de notre bonne conscience occidentale.

Tarif : 20€ la soirée
Tarif Carte Culture : 5,5€

2010
 
© Mulhouse Music Festival - Accès privé
Site réalisé par Antipole & Fiat Lux Production