23 août 2007 // 21h00 // Noumatrouff

Paul Lovens batterie, Lauren Newton voix, Joëlle Léandre contrebasse.

Joëlle Léandre

Joëlle Léandre, contrebassiste, improvisatrice et compositrice française, est une des figures dominantes de la nouvelle musique européenne. Formée à la musique d’orchestre et à la musique contemporaine, elle a joué avec l’Itinéraire, 2e2m et l’Ensemble Intercontemporain de Pierre Boulez. Joëlle Léandre a aussi travaillé avec Merce Cunningham et John Cage ; ce dernier, avec Scelsi, Fénelon, Hersant, Lacy, Campana, Jolas, Clémenti et une quarantaine autres compositeurs ont écrit spécialement pour elle.

Outre la musique contemporaine, Léandre a travaillé avec les grands noms du jazz et de l’improvisation, avec Derek Bailey, Antony Braxton, George Lewis, Evan Parker, Irène Schweizer, Barre Phillips, Pascal Contet , Steve Lacy, Raymond Boni, Lauren Newton, Daunik Lazro, Fred Frith, Peter Kowald, Urs Leimgruber, Mat Maneri, Roy Campbell, Mark Nauseef, Marilyn Crispell, India Cooke, Jean-Luc Cappozzo, John Zorn et tant d’autres…

Elle a beaucoup écrit pour la danse, le film, le théâtre, et réalisé plusieurs performances multidisciplinaires. Elle reçoit la DAAD à Berlin en 1994, et est accueillie en résidence à la Villa Kujiyama (Kyoto). En 2002, 2004 et 2006 elle occupe la Chaire Darius Milhaud, pour la composition et l’improvisation, comme Visiting Professor au Mills College à Oakland (Californie). Ses activités de créatrice et d’interprète, tant en solo qu’en ensemble, l’ont conduite sur les plus prestigieuses scènes européennes, américaines et asiatiques.

De 1981 à 2009, Joëlle Léandre a enregistré près de 150 disques.

Source : http://www.joelle-leandre.com/



voir toutes les participations de Joëlle Léandre
2001, Tours, Le Petit Faucheux. Après une semaine passée en compagnie de La Léandre (on dit bien La Callas), une quinzaine de jeunes musiciens s’apprêtent à l’entendre en concert. Les deux divas (une chanteuse hollywoodienne et une contrebassiste franco-mondiale) s’avancent sur scène. Derrière, comme pour ne pas gêner, un petit bonhomme suit discrètement. Chemise blanche et cravate noire, coupe de premier de la classe et lambeaux de chaussures. Il s’assied derrière la batterie. Venus écouter La Léandre, tous repartent avec en tête Le Lovens.
Comme le notait récemment Gérard Rouy, « Paul Lovens est un batteur éblouissant ». Chaque son qu’il produit s’impose comme le seul possible et son sens du temps (du swing ?) a sauvé bien des concerts de la noyade. Alors, l’exubérance de Joëlle Léandre et la virtuosité de Lauren Newton s’en donnent à cœur joie ! Elles virevoltent, s’amusent, se font tendres et violentes, drôles et profondes. L’improvisation ça peut aussi être cela : se jeter dans le vide en croyant pouvoir voler et constater avec une surprise à peine feinte qu’effectivement on vole. L’improvisation c’est partager ce moment magique où toute une salle se met à voler avec trois musiciens, juste pour le plaisir.
2007
 
© Mulhouse Music Festival - Accès privé
Site réalisé par Antipole & Fiat Lux Production