23 août 2007 // 21h00 // Noumatrouff

Une silhouette dégingandée, de longs cheveux heavy-metal, un charisme incommensurable et un son à couper le souffle. Jean-François Pauvros est un très grand musicien et qui plus est d’une indépendance indéboulonnable. Après une dizaine d’années d’existence, Marteau Rouge reste l’un de ses rares groupes réguliers et un fleuron des ensembles tordus made in France.
On connaît moins ses deux complices. Jean-Marc Foussat a œuvré pendant un bon nombre d’années en tant que preneur de son pour les plus grands musiciens et sur scène, il manipule des enregistrements ainsi qu’un synthétiseur analogique. Makoto Sato n’a pas encore la renommée qu’il mérite. Batteur extraordinaire, maîtrise incomparable du tempo et de ses élasticités, discrétion impeccable mais discours en permanence solide et cohérent.
Tous les trois livrent une musique brute, épaisse et faussement violente. Faussement car en réalité d’une grande tendresse, navigant entre extase mystique et lyrisme électrique. Un concert de Marteau Rouge est de toute façon un moment inoubliable, une expérience physique à écouter avant tout avec le ventre.
2007
 
© Mulhouse Music Festival - Accès privé
Site réalisé par Antipole & Fiat Lux Production